Sainte Jeanne de Chantal
Paroisse Sainte


Définition des sacrements




Définition des sacrements

LES SACREMENTS, UNION AU MYSTERE DU CHRIST

Avec la Résurrection, le Christ n’est plus seulement quelqu’un qui nous parle de Dieu, il devient lui-même l’objet de notre foi. La catéchèse a pour but de permettre à l’enfant de vivre la foi au Christ. On peut dire qu’être chrétien, c’est ne pas croire en Dieu sans croire au Christ en même temps. Il est celui par qui nous croyons, mais aussi celui en qui nous croyons.
Le regard du croyant sur l’Evangile, c’est un regard de foi, qui voit dans toutes les paroles et toutes les actions les actes de Dieu en forme humaine. On appelle cela techniquement les mystères, ce mot pouvant être défini comme une parole ou un événement où Dieu se révèle et se donne.
L’enjeu de la vie chrétienne, c’est de pouvoir communier aux mystères du Christ, pour que ce qu’a vécu un autre puisse devenir mien. C’est cela qui permet de passer de l’exemple à la communion. Je peux alors faire de même : “Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit.”(Jn 15,5) Porter du fruit veut dire avoir la même fécondité dans ma vie que le Christ dans la sienne. Le don de l’Esprit Saint prend alors tout son sens.
C’est pour cela que le Christ a inventé les sacrements. Ce sont des moyens de communier au mystère du Christ de la manière la plus étroite, vitale. Les sept sacrements de l’Eglise sont indispensables pour chaque personne et pour l’Eglise toute entière. On peut les considérer comme « des pivots d’humanisation », comme des sources de grâce pour la vie et la mission chrétiennes, comme des moyens pour l’homme d’être christifié, et pour l’humanité de devenir Corps du Christ.
La réussite de notre vie, c’est cela. “Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit fait Dieu”.