Sainte Jeanne de Chantal
Paroisse Sainte


Connaissez-vous Sainte Geneviève ?

1600ème anniverssaire




Sainte Geneviève veillant  sur Paris - Puvis de Chavannes - Panthéon
Sainte Geneviève veillant sur Paris - Puvis de Chavannes - Panthéon

Sainte Geneviève

Vers 423, Geneviève naît à Nanterre de parents francs mais romanisés. Famille riche possédant aussi des terres près de Meaux. Son père, Severus, a le titre de régisseur des terres d’empire et fait partie des dix notables qui forment la curie de Lutèce. Sa mère, Gérontia n’a pas encore eu d’enfants après dix ans de mariage Elle est leur fille unique.
 
Lorsqu’elle a 7 ans, elle est remarquée par Germain, évêque d’Auxerre, de passage à Lutèce en route vers l’Angleterre. Il lui demande si elle veut se consacrer au Christ. Elle acquiesce avec enthousiasme. À 15 ou 16 ans, elle est admise parmi les vierges consacrées.
 
A la mort de ses parents en 440, elle hérite de leur fortune et de la charge de son père : la voici principalis de la curie de Lutèce, ce que les historiens modernes aiment traduire par « maire de Paris ». Elle quitte Nanterre pour s’installer à Lutèce, chez sa marraine où elle va vivre dans la prière et une grande austérité, ne prenant de nourriture – des fèves bouillies– que deux fois par semaine. D’abord acceptée sans difficulté, elle va connaître, six ou sept ans plus tard, l’hostilité de ses concitoyens, allant jusqu’à des injures et à des agressions, mettant en doute sa sainteté et sa virginité.
 
Mais voici que, en 451, Attila s’approche de Lutèce : les habitants songent à fuir, Geneviève affirme qu’il n’abordera pas la ville. Soutenue par les femmes elle réussit à se faire écouter, malgré l’hostilité des hommes. Effectivement, il passe au large. L’année suivante, il sera vaincu par Aetius aux Champs Catalauniques.
 
Une dizaine d’années plus tard, le roi franc Childéric instaure un blocus de Lutèce. Geneviève, que d’ailleurs il estime, organise des convois de bateaux pour aller chercher du blé à Arcis sur Aube.
 
En 481, Clovis, âgé seulement de 15 ans lui succède. Malgré l’appui des évêques il ne veut pas se convertir. Remi, évêque de Reims et Geneviève travaillent à son mariage avec Clothilde, jeune princesse burgonde chrétienne. C’est seulement quinze ans plus tard, après sa victoire de Tolbiac sur les Alamans qu’il accepte le baptême, célébré à Reims par saint Remi, le 24 décembre 499. Geneviève lui ouvre alors les portes de Lutèce. Elle meurt environ dix ans plus tard, presque nonagénaire en 510 ou 511.
 
 
N.B. : Aucune date n’est absolument sûre ; valable seulement de un à trois ans près.